Bilan du WA (Western Australia)

4181 km et quelques broutilles plus tard, soit plus de 52 heures de route, c’est le moment d’un petit bilan au passage de la frontière du Western Australia vers le Northern Territory.

Cet état qui correspond à presque la moitié de l’Australie, a englouti à lui seul à environ un tiers de notre parcours !

Si on devait résumer cette partie du voyage :

  • Une grande ville : Perth, avec des grands buildings mais aussi de magnifiques parcs
  • Un printemps qui a du mal à pointer son nez au sud et une chaleur intense, sèche puis humide (voire étouffante) en se rapprochant du nord
  • Plein d’animaux jamais vus avant : kangourous et wallabies, émeus, lézards de toutes sortes, dingos, tortues marines, poissons multicolores, coraux, aigles, perroquets et cacatoès, etc.
  • Une autoroute qui ressemble à nos nationales, avec des villes s’espaçant de plus en plus et des roadhouses isolées (sortes de pompe à essence, magasins, camping, resto, motel)
  • Une côte avec des eaux turquoise et des plages de sable blanc, une terre rougissant en roulant vers le nord
  • Un flot de road-tripers migrants vers le sud, nous prédisant chaleur insoutenable et cyclones probables
  • Feu de BushDes dangers routiers imprévus : kangourous et vaches surgissant surtout la nuit, des camions road trains et oversize lancés à pleine vitesse et nous doublant sans la moindre peine, des feux de bush provoquant un certain « brouillard local »
  • Un vide de civilisation, des espaces à perte de vue
  • Des légumes aussi chers (voire plus) que la viande
  • Un multiculturalisme alimentaire : du sushi au pad thai, de la pizza au burger, du fish and chips à la meet pie, nous n’avons que l’embarras du choix. Ceci représente bien le mix culturel japono-thailando-italiano-americano-anglo-australien
  • Des australiens voyageant avec des caravanes aussi grandes que notre appartement de Lille
  • Une mode féminine quelque peu différente de la nôtre : le short doit être suffisamment court pour que l’on voie le pli de la fesse mais suffisamment haut pour cacher le nombril !

Cette partie d’Australie découverte nous a conquis dès le départ, avec ces grands espaces comme nous l’imaginions, naturels et sauvages, magnifiques et colorés. Mais cela implique aussi des endroits extrêmement reculés, inaccessibles en van (impossible pour nous de sortir de LA route) et donc une certaine frustration de ne pouvoir faire tout ce qu’on veut 🙂 !

En bref, on a adoré le Western Australia, moins les pannes d’Old Boy, une chaleur quelque peu accablante et les mouches partout sur nous !

Edith Falls

Une vue extra depuis la piscine.

Une vue extra depuis la piscine.

Publié dans Blog Australia